Développement durable ou RSE ?

On nous questionne souvent sur la différence entre le développement durable et la RSE.
Mais la RSE n'est que l'application du développement durable dans les Organisations !

Petit rappel:

LE DEVELOPPEMENT DURABLE c'est un modèle de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins (définition de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'ONU, rapport Brundtland -1987).

La RSE (Responsabilité Sociale de l'Entreprise) c'est l'application des principes du développement durable par les organisations privées et publiques qui s'appuie sur les 3 P: Planet, People, Profit qui recouvrent donc les champs de l'environnement, du social et de l'économique.

Le social est interprété comme la posture de l'employeur vis à vis de ses parties prenantes internes que sont les salariés ou les agents du service public car OUI le vocable d'ENTREPRISE dans le terme RSE est celui de l'Europe dont la définition renvoie à une ORGANISATION quelle soit privée ou publique, associative ou syndicale. Mais la responsabilité des organisations ne concernent pas que l'interne car les activités d'une organisations ont un impact sur leur environnement territorial et pour bénéficier d'un développement durable, une organisation doit veiller à ce que son activité n'impacte pas négativement le territoire dans lequel elle exerce. Elle doit en plus participer au développement de ce territoire, c'est sous le vocable Entreprise Citoyenne, que l'on retrouve les actions des organisations en faveur de la société civile. Cela n'est pas de la philanthropie car pour se développer, l'activité économique a besoin d'un environnement stable, de populations éduquées et en bonne santé pour travailler et consommer, bref, tout cela se construit dans une visée gagnant-gagnant. Or, le volet social et sociétal reste peu développé au sein des organisation ou en tous cas pas toujours bien appréhendé. Si les droits des salariés et des agents ont amené à la mise en oeuvre d'actions concrètes dans les organisations (sécurité, santé au travail, oeuvres sociales, services divers...), les risques invisibles (harcèlement, discrimination, pression, irrespect...) restent mal appréhendés. Pourtant on sait aujourd'hui l'impact des risques psycho-sociaux sur les ressources humaines (stress, charge mentale, burn out) et les conséquences sont connues: absentéisme, perte de sens, désengagement et perte de motivation, résistance au changement, perte de créativité, conflits .... Ces risques ne sont pourtant pas une fatalité, on sait les appréhendés pour les éviter, les traiter efficacement quand ils surviennent malgré tout et en faire un facteur de progrès quand on les a compris.